90% des gens parlent en faisant l’amour

Au lit, il y a ceux qui ne se sentent pas le cœur à parler, et d’autres qui sont de véritables moulins à parole. Ça pourrait vous étonner, mais cette dernière catégorie regroupe 90% des gens ! Ça vous en bouche un coin ?

Et pourtant, ça semble plutôt logique quand on pense à tout ce que quelques mots peuvent faire sur la libido. J’ai eu le temps d’étudier la question, et j’ai trouvé qu’une étude donnait quelques résultats plutôt étonnants en la matière.

Une étude sur les paroles au lit

Ce n’est pas vraiment quelque chose que j’aurais pris comme sujet d’étude, mais des scientifiques ont pris le temps de voir ce que les gens disaient le plus souvent durant leurs ébats. Par la suite, cette même étude a été publiée dans les pages des Archives of Sexual Behavior.

Je ne vous dis pas comme j’ai été amusée de lire ce qui a été révélé ! Et quand on y pense, ça peut être utile de connaitre ce genre de choses. Pour la peine, j’ai découvert que le dirty talk était une pratique qu’on retrouvait chez environ 32% des couples.

Des sujets variés

La bonne nouvelle, c’est que les sujets évoqués au lit sont bien plus nombreux que ce qu’on aurait pu penser. Bien sûr, il y a toujours des égoïstes qui ne focaliseront que sur eux et eux-mêmes ! Pour ceux qui préfèrent les échanges mutualistes, les sujets ne manquent pas.

Sur plus de 500 conversations érotiques étudiées, les scientifiques ont pu distinguer plusieurs thèmes qui reviennent souvent. En tout, il y en a 8 : les cris de jouissance, la domination au lit, les liens intimes, la soumission, le renforcement positif, la possession, les indications pour guider, et bien sûr les fantasmes.

Des vocabulaires différents

Vous vous en doutez sûrement : si les dirty talk sont du lot de tous, le vocabulaire utilisé n’est pas du tout le même. Pour les femmes, les mots sont un peu le reflet de l’intimité dans la relation. Pour les hommes, les mots servent plus à prendre le contrôle qu’autre chose.

Il n’en reste pas moins qu’il y a aussi des sujets qui ne doivent pas être abordés au lit pour ne pas gâcher entièrement le moment d’intimité. Par exemple, répéter le mot « chatte » à tort et à travers est un gros tabou au lit qui casse toute l’ambiance.

1 Thought on “90% des gens parlent en faisant l’amour

  • Ça fait du bien de lire qu’on n’est pas les seuls à faire des cochonneries avec des mots sous la couette. Tout de même, j’ai du mal à imaginer qu’il y ait tant de sujets qui peuvent être distingués. En même temps, ce sont toutes les mêmes choses pour moi, donc pas étonnant si j’ai du mal à m’y retrouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *