3 pires cauchemars au lit

Une bonne partie sous la couette, tout va bien jusqu’à ce que le cauchemar ne vienne tout gâcher : des intrus, un accident alors que vous essayez le kama sutra… On a tous expérimenté ces situations qui nous ont donné envie de mourir et de nous enterrer bien profond pour que personne ne puisse plus jamais nous voir.

Parce qu’après réflexion, ça reste drôle de se remémorer le souvenir, j’ai décidé de vous faire un topo pour que vous puissiez avoir une idée de ces 3 situations que vous ne voudrez jamais vivre au lit.

Le présa qui disparait

Vous avez tout prévu : une bougie, des draps doux, un bon présa… Tout roulait jusqu’à ce que le présa ne soit porté disparu. La grosse panique oblige, c’est presque impossible de tenir en place tellement vous étiez certains de l’avoir posé comme il faut.

C’est là que vous commencez à chercher partout pour retrouver cette foutue capote qui vous a fait faux bond. Et au final, elle se retrouve coincée dans votre vagin, et n’a même pas honte de se trémousser au bout de vos fesses. Le moment de gêne quand vous le retrouvez plusieurs minutes après…

L’intrus en plein ébat

Ça fait toujours du bien de se prendre quelques minutes pour un gros câlin quand toute la famille est réunie. Sauf qu’en pratique, ça ne fait pas autant de bien que ça ! Même quand vous vous isolez pour profiter à fond de vos quelques instants de plaisir à deux, ça peut vitre partir en cacahuètes.

Le gros bide : quand quelqu’un entre alors que vous êtes en train de chercher la bonne position pour prendre votre pied. Je vous garantis que ce n’est même plus un moment de gêne ! C’est tout bonnement le moment qui va enterrer tout le respect que votre famille aura pour vous.

Le coup qui fait mal

Les filles, quand vous prenez les commandes, tâchez d’y aller molo ! Vous avez tout intérêt à ce que votre partie de jambes en l’air ne finisse pas en bain de sang. Mieux encore : évitez juste de mettre un coup trop fort qui risque de blesser le pénis de votre amoureux de l’intérieur.

Je veux dire : c’est facile de le tordre sans y prendre garde, mais l’autre va morfler au moment il y faudra lui remettre le pénis en place… ou le lui recoudre !

1 Thought on “3 pires cauchemars au lit

  • La dernière situation m’a foutu les boules, si on peut dire ça comme ça. J’ai presque peur de laisser ma copine prendre le dessus, tellement elle y va fort parfois. Du reste, bon article, même si vous pouvez en mettre beaucoup plus ! Avouez que ce genre de bloops ne manque pas quand on essaie de jouer l’innovation au lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *